Récit

Un pays sans émeute ni blocage

Les débats qui ont déchiré les familles suisses dans les années soixante-dix, celles où les femmes obtenaient enfin le droit de vote par référendum, restent mon premier très lointain souvenir politique. J’étais toute gamine et je n’en garde que des bribes : des disputes à la récréation et des agacements aux dîners dominicaux chez mes grands-parents. Il m’a fallu attendre l’année dernière, et une projection du film de Petra Volpe, Les Conquérantes, pour découvrir émue ce qui se vivait alors dans les rues de Genève ou Zurich : des manifestations d’anachroniques suffragettes en pantalons pattes d’éph’ hurlant des slogans à la tête des badauds masculins. L’héroïne du film, une jeune ménagère amoureuse de son homme au fin fond de la très profonde Appenzell, se laisse convaincre de l’utilité de se joindre aux cortèges. C’est parce que des gens se sont battus, argumente une manifestante, qu’a lieu cette votation qui va peut-être enfin changer les choses. 

 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Référendum : pour ou contre ?
Cet article est tiré du numéro Référendum : pour ou contre ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE