Zakouski

Peuple et « populace »

Qui peut parler au nom du peuple ou, plutôt, le peuple peut-il parler en son propre nom, et, si c’est le cas, à travers quelles voix et voies ? Qui sont ses porte-parole légitimes, si ce ne sont plus les élus de la Nation, à commencer par le premier des élus, au sommet de l’État ? Le mouvement des Gilets jaunes ne soulève pas seulement une partie – somme toute modeste – de la population française. Il soulève toutes ces questions autour des notions de représentation, de légitimité et, partant, de démocratie dans ses formes les plus directes, à l’heure où la révolution numérique et les mobilisations qui réunissent des individus via les réseaux sociaux supplantent les anciens mots d’ordre politiques et syndicaux. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Comment écouter le peuple ?
Cet article est tiré du numéro Comment écouter le peuple ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE