Zakouski

Lutter, résister, combattre

Sommes-nous désinformés ? La question fait le bruit d’une pierre dans le jardin changé en jungle des journalistes. Eux, dont le métier est de trier l’information, de la valider en la vérifiant et de la hiérarchiser, vivent un temps de confusion, de perte de repères, de défaite des faits. Les faits, parlons-en. La philosophe Hannah Arendt (1906-1975) nous avait alertés en son temps sur leur fragilité, en particulier dans les régimes dictatoriaux. Cette fragilité a désormais gagné nos démocraties, secouées par une crise aiguë, peut-être sans précédent, de la représentation. Sachant, comme le souligne la politiste Géraldine Muhlmann, que les journalistes détiennent un mandat implicite de représentation du public-citoyen. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Sommes-nous désinformés ?
Cet article est tiré du numéro Sommes-nous désinformés ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE