Récit

L’aventure selon Saint-Ex

Aurais-je lu Le Petit Prince si celui qui me racontait l’histoire n’avait pas eu les mains et les bras plongés dans un moteur d’avion en panne ? C’est ce pilote dans les sables qui me touche, c’est le noir de ses mains, c’est sa peur. Sans cet homme, cet aventurier qui a soif et se débat avec un boulon, je n’aurais eu de ce livre que le souvenir vague qu’on garde d’une insolation : la lumière violente, la fièvre, un bourdonnement sourd, des fleurs qui parlent. 

J’écris des romans d’aventures pour révéler mes personnages, pour que la vitesse, les éléments, les obstacles les mettent à vif. Je cherche l’intensité de la vie et des êtres. Je ne glorifie pas les péripéties pour elles-mêmes. Comme l’écrit Saint-Exupéry dans Terre des hommes, ce n’est pas « pour sa charrue que le paysan laboure ».

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète Il voleLouis Chevaillier
Saint-Exupéry : des ailes de géant
Cet article est tiré du numéro Saint-Exupéry : des ailes de géant
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE