La voix du poète

Il vole

En allant se coucher le soleil
Se reflète au vernis de ma table :
C’est le fromage rond de la fable
Au bec de mes ciseaux de vermeil.

– Mais où est le corbeau ? – Il vole.

Je voudrais coudre mais un aimant
Attire à lui toutes mes aiguilles.
Sur la place les joueurs de quilles
De belle en belle passent le temps.

– Mais où est mon amant ? – Il vole.

C’est un voleur que j’ai pour amant,
Le corbeau vole et mon amant vole,
Voleur de cœur manque à sa parole
Et voleur de fromage est absent.

– Mais où est le bonheur ? – Il vole.

Je pleure sous le saule pleureur
Je mêle mes larmes à ses feuilles
Je pleure car je veux qu’on me veuille
Et je ne plais pas à mon voleur.

– Mais où donc est l’amour ? – Il vole.

Trouvez la rime à ma déraison
Et par les routes du paysage
Ramenez-moi mon amant volage
Qui prend les cœurs et perd ma raison.

Je veux que mon voleur me vole.

Saint-Exupéry se fiance à Louise de Vilmorin en 1923. Pour elle, il est prêt à abandonner l’aviation. Mais leur conte de fées se termine sans mariage. Sans doute, la fantasque romancière songe-t-elle à cet amour de jeunesse dans cet extrait de Fiançailles pour rire. Elle inspira le personnage de Geneviève dans Courrier Sud

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète Il voleLouis Chevaillier