Reportage

Au cœur de la trumpie profonde

« Regardez comme il est grimaçant et mal à l’aise. Non, vraiment, il dit pas la vérité celui-là… » En ce jeudi 27 septembre, dans l’une des salles d’attente de l’hôpital de Milwaukee, une grande ville de l’État du Wisconsin, sur la rive occidentale du lac Michigan, les quelques patients ont tous les yeux rivés sur l’écran plat de la télévision. Trois d’entre eux s’en sont même approchés pour mieux entendre et une conversation se noue. Ou plutôt, une dispute. « Pas du tout, que dites-vous ! Il est très à l’aise », rétorque une femme âgée, visiblement en admiration devant le juge Brett Kavanaugh choisi par le président Trump pour siéger à vie à la Cour suprême, et dont la nomination a été retardée parce qu’il est accusé de tentative d’agression sexuelle trente-six ans auparavant. Avant le vote des sénateurs (qui, en fin de compte, l’adouberont), une audience publique télévisée a été organisée, qui a surpris, voire choqué la population américaine, plus divisée que jamais sur le sujet, comme en écho aux avis clivants à propos du président Trump. « Ce matin, quand c’était son accusatrice qui parlait, ça sonnait juste, mais là, ça sonne faux », reprend la même femme menue d’origine indienne, son mug de thé à la main. « Mais vous n’avez pas honte d’affirmer ça comme ça ? reprend la plus âgée, avec fermeté et tristesse. Vous savez qu’ici, en Amérique, nous vivons dans un État de droit où personne n’est coupable tant que ça n’a pas été prouvé ? – Comment un homme promis à la fonction suprême peut-il s’être comporté en mufle ? Ça promet pour ses décisions de justice à venir », maugrée un homme noir en secouant la tête. Il semble affligé. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
L'Amérique contre l'Amérique
Cet article est tiré du numéro L'Amérique contre l'Amérique
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE