Portrait

L’adieu au Brésil

« C’est la faute des communistes ! » Depuis une semaine, Theresa à la grippe. Theresa est un pseudonyme car « au Brésil, dire ce que vous pensez réellement peut vous attirer des ennuis », et elle estime en avoir assez comme ça. Les communistes, donc. « C’est à cause d’eux que j’ai dû mettre mon appartement en vente. Je suis si contrariée que j’en suis tombée malade. »

Lorsque cette Brésilienne nous reçoit dans son appartement du quartier d’Itaim Bibi, la justice n’a pas encore interdit à Lula de présenter sa candidature et l’ancien chef d’État domine les sondages. « S’il est élu, le Brésil deviendra un nouveau Venezuela. » Ses valises sont prêtes, Theresa partira. Adieu São Paulo et sa vue du dixième étage qu’elle admire depuis trente ans, bonjour l’Amérique de Trump, où sa fille est installée depuis déjà quelque temps. Ses amies de la classe moyenne haute ont les mêmes projets. Cap sur la Suisse ou le Portugal où elles possèdent déjà des résidences secondaires. Et, même si leur favori, Jair Bolsonaro remporte l’élection, il est de toute manière trop tard. « Le pays est dans un état financier pitoyable… Le Brésil a été pillé. Je préfère partir », justifie la septuagénaire. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Brésil : une démocratie en péril ?
Cet article est tiré du numéro Brésil : une démocratie en péril ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE