L'oeil du 1

La vitesse de la ville

Quand j’étais enfant, on allait à l’école à vélo jusqu’à l’âge de la mob. Puis, dès 18 ans, on passait à la voiture, souvent une épave mobile. Les filles, ça allait avec les mobs et les boums, d’où l’enjeu de la selle longue pour pouvoir chaler, c’est-à-dire transporter quelqu’un. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Demain tous à vélo !
Cet article est tiré du numéro Demain tous à vélo !
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE