Le mot de...

[Uchronie]

Dans Le Complot contre l’Amérique, Philip Roth imagine ce qui serait arrivé si Charles Lindbergh avait été élu président des États-Unis en 1940. Il n’est pas le premier romancier à entreprendre une reconstruction fictive de l’histoire, ce qui porte en littérature le nom barbare d’uchronie...

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Repères illustrés Sa vie d’hommeZoé Thouron
Philip Roth : son Amérique
Cet article est tiré du numéro Philip Roth : son Amérique
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE