Grand entretien

« Dès le début, la dictée n’a cessé de poser question »

À quand remonte l’avènement de la dictée dans l’enseignement français ?

L’introduction officielle de l’orthographe et de la dictée dans les programmes scolaires a eu lieu le 25 avril 1834, lors de la parution du Statut sur les écoles élémentaires communales. Un document signé François Guizot, ministre de l’Instruction publique du roi Louis-Philippe. Cette introduction est très laconique et toute centrée sur la dictée, sous l’appellation : « dictées pour l’orthographe ». Un point, c’est tout. L’introduction officielle de la dictée est donc bien antérieure au moment « ferryste » des années 1880 avec l’instauration de l’École de la IIIe République. C’est à tort que la dictée est souvent identifiée à cette période, non sans une certaine nostalgie…

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Dictée : le retour d'un diktat ?
Cet article est tiré du numéro Dictée : le retour d'un diktat ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE