Ailleurs, ça se passe comme ça

États-Unis : un diagnostic élastique

En 1967, avec son ouvrage La Forteresse vide, le psychanalyste américain Bruno Bettelheim imposait l’autisme comme un sujet d’intérêt public. Sa thèse était que ce trouble grave de la communication résultait du rôle de la mère, qu’elle soit « froide » ou « symbiotique » vis-à-vis du bébé. Cette thèse connut un succès planétaire – bien qu’elle fût très tôt contestée. Et, dans le pays même où elle a émergé, il n’en reste aujourd’hui à peu près rien. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Autisme : un défi français
Cet article est tiré du numéro Autisme : un défi français
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE