Article

Le jour où j’ai « censuré » Plantu…

En octobre 2007, Le Monde, dont j’étais depuis peu le directeur, avait obtenu un grand entretien avec Christophe de Margerie, alors PDG de Total. On l’interrogea sur les activités critiquables de sa société en Birmanie. Les accusations étaient sérieuses : le pétrolier était soupçonné de recourir au travail forcé sous la férule de la junte militaire. Le puissant patron avait répondu à nos questions sans se dérober. Il n’était pas question de lui tendre un piège. Or c’est ce matin-là, évidemment, que Plantu me présenta un dessin au canon. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Plantu : 50 ans de politique
Cet article est tiré du numéro Plantu : 50 ans de politique
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE