Valley perdue

San Francisco vit dans un état permanent de salon professionnel. À gauche, je vois une réduction pour accéder à un séminaire sur le cloud pour seulement 2 699 dollars, déjeuner inclus – j’espère au moins que c’est sans gluten. À droite, une affiche vante les mérites d’une expo « start-up » à laquelle ne pas aller serait signer son arrêt de mort dans l’écosystème entrepreneurial, indubitablement. La marée humaine qui m’enveloppe sur le passage piéton est un patchwork de logos d’entreprises à la mode.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement] 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Silicon Valley : son univers impitoyable
Cet article est tiré du numéro Silicon Valley : son univers impitoyable
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE