Ailleurs, ça se passe comme ça

Inde : le succès des licornes

NEW DELHI. Le 1er février dernier, Alibaba, géant chinois du commerce en ligne, a investi 200 millions de dollars dans Zomato, start-up indienne de livraison de repas à domicile. Zomato est ainsi la dixième société indienne à rejoindre le club des « licornes », ces start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars. Avec 481 millions de personnes connectées à Internet, l’Inde s’affirme comme le second marché mondial des entreprises des technologies de l’information.

Le cœur de cette industrie se trouve à Bangalore, au sud du pays. Surnommée la « Silicon Valley indienne », la ville a attiré en une décennie plus de deux mille start-up. Toutes espèrent connaître le succès de Flipkart, entreprise bangaloraise spécialisée dans l’e-commerce et valorisée à 11,6 milliards de dollars. Un record ! Les géants américains, comme Amazon ou Uber, y ont également établi leurs bureaux. Selon une étude de McKinsey publiée en 2014, Bangalore deviendra en 2020 le premier hub technologique mondial. Ce succès s’explique en partie par un haut niveau d’éducation, une maîtrise de la langue anglaise et un faible coût du travail. Chaque année, 1,5 million d’ingénieurs sortent diplômés d’une des 3 345 universités indiennes d’ingénierie et le salaire annuel d’un jeune ingénieur se négocie autour de 8 000 euros, contre quatre fois plus aux États-Unis. 

Cependant, des défis de taille attendent Bangalore. Sa population a doublé en quinze ans pour atteindre 11 millions de personnes et les infrastructures n’ont pas suivi cette urbanisation frénétique. Dans la ville, les embouteillages sont tels que les premiers taxis-hélicoptères du pays viennent d’y être mis en service. Plus inquiétant, la Cité des Lacs a perdu plus de 80 % de ses réserves phréatiques. La crise semble grave : l’Indian Institute of Science (IISc) prédit l’abandon de la ville dans les cinq ans. En outre, d’autres grandes villes indiennes, comme Gurgaon ou Hyderabad, concurrencent désormais la Silicon Valley indienne pour séduire les futures licornes du sous-continent. 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire