Portrait

Ils ont choisi de ralentir

Adrenaline junkie

Dans son ancienne vie, Gilles Vernet courait après le temps. Ou après l’argent. Dans le milieu de la finance, les deux sont synonymes. C’étaient les années 1990, l’époque de la bulle Internet. Jeune trader, Gilles vit alors pour travailler. Chaque matin, à 7 heures, il prend son poste pour « analyser les marchés avant que les autres n’arrivent ». Il ne quitte jamais son bureau avant la clôture de la Bourse américaine, vers 22 heures. À peine s’accorde-t-il un jour de repos le samedi. « C’était excitant, raconte-t-il, dans son modeste studio de l’Est parisien. J’en voulais toujours plus. J’étais un adrenaline junkie. » Un drogué des sensations fortes. Cette course effrénée a duré dix ans et s’est achevée un matin, en 2001, lorsqu’il a appris que sa mère était atteinte d’une maladie incurable.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Est-il urgent de ralentir ?
Cet article est tiré du numéro Est-il urgent de ralentir ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE