Entretien

« L’humour est un outil pour casser la couche de com’ »

L’année 2017 fut-elle une bonne cuvée pour l’humour ?

Ça a été une année faste, une année présidentielle. Mais outre l’élection elle-même, il y a eu tous les à-côtés : Macron partant en navette fluviale vers son destin, l’affaire Fillon… Le premier semestre a été si extraordinaire qu’après la coupure de l’été, la reprise n’a pas été évidente pour l’humour. Nous avions connu le même virage entre Sarkozy et Hollande, on pensait tous s’ennuyer. Et finalement Hollande a très vite été ridicule, avec la pluie ou la cravate de travers. 

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Faut-il rire de tout ?
Cet article est tiré du numéro Faut-il rire de tout ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE