Grand entretien

« L’idéal de virilité peut être très anxiogène pour les hommes »

Quelle distinction faites-vous entre masculinité et virilité ?

Les masculinités recouvrent toutes les façons possibles d’habiter le masculin – elles sont donc aussi nombreuses que les individus. La virilité, en revanche, est un modèle normatif unique, hégémonique, avec un corps idéologique inchangé. De même que le féminisme a cherché à questionner l’éternel féminin, je pense que nous aurions besoin d’un équivalent pour les hommes, qu’on pourrait appeler « masculisme », qui questionnerait à son tour cet éternel masculin qui paraît aller de soi.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Délivrez-nous du mâle
Cet article est tiré du numéro Délivrez-nous du mâle
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE