Récit

Surface de réparation

Personne ne peut comprendre. Jamais. Personne. Parce que. Parce que certaines choses on ne peut pas les expliquer. On ne peut pas les partager quand on n’a rien en commun. Pas d’échelle. Aucun lieu aucun terrain pour se retrouver et se comprendre. Rien du tout. Quand vous n’avez jamais connu ça vous ne pouvez pas savoir. L’espace par exemple. Le nôtre. Le manque de place. Être enfermé. Ça veut dire quoi. Je ne sais pas si les gens au-dehors se rendent compte. Les neuf mètres carrés avec le collègue. À deux dans neuf mètres carrés. La cellule. À deux quand on a de la chance. On est souvent trois avec un matelas qu’on sort de sous le lit le soir et le troisième qui dort par terre sur le matelas. Neuf mètres carrés. Prenez un mètre. Mesurez ce que ça fait chez vous.

[Découvrez le 1 gratuitement. Sans aucun engagement]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Prisons :
la faute à qui ?
Cet article est tiré du numéro Prisons : la faute à qui ?
POUR POURSUIVRE LA LECTURE DE CET ARTICLE
Le 1 est un journal hebdomadaire payant

- Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
- Accédez à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

Offres d'abonnement dès 5€

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE