Grand entretien

« Une conscience blanche perdure aux États-Unis »

Comment définir ce qu’on appelle le suprémacisme blanc ?

Le suprémacisme est l’idée de la supériorité culturelle ou génétique d’un groupe humain, défini comme une race, sur les autres.

À quand peut-on faire remonter le suprémacisme blanc ?

Évitons l’erreur qui consisterait à le rattacher à la pensée des Lumières. Certains le font en lisant dans l’Encyclopédie l’article « Nègre » signé par Diderot. Hostile à l’esclavage, il décrit les Noirs comme des êtres laids mais humains, « une nouvelle espèce d’hommes », différente. Sans les réduire à l’état d’animaux, il évoque des gens étranges, qui ont « de la laine au lieu de cheveux ». Ce sont les préjugés du temps.

[Découvrez le 1 gratuitement, sans aucun engagement]

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète Ku KluxLouis Chevaillier
Ces Blancs qui se croient supérieurs
Cet article est tiré du numéro Ces Blancs qui se croient supérieurs
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE