Grand entretien

« Si vous êtes embauché au SMIC, vous passerez votre vie au SMIC »

Quelles réflexions ont conduit à la création d’un salaire minimum en 1950 ? 

C’est une idée concomitante avec la fin du libéralisme des années 1930. À cette époque, on estimait que le chômage s’aggravait car les salaires étaient trop élevés par rapport à ce que les entreprises pouvaient payer, et qu’il fallait donc les baisser pour retrouver le plein-emploi. Keynes a fait voler en éclats cette vision. Il a montré que les salaires n’étaient pas responsables du chômage.

La crise était liée à une insuffisance de la demande. La solution n’était surtout pas de baisser les salaires. La mise en place d’un salaire minimum illustre la sortie de l’approche libérale de l’économie. Au départ, il s’agissait du SMIG, c’est-à-dire d’un salaire minimum garanti, un filet de sécurité.

[...Vous découvrez le 1 ? Et souhaitez lire la suite de larticle ? 
L
équipe du 1 vous offre son prochain numéro et 7 jours daccès à lédition numérique du journal, en vous inscrivant ci-dessous.]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Repères illustrés Qui sont les smicards ?
Vivre avec le SMIC
Cet article est tiré du numéro Vivre avec le SMIC
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE