Grand entretien

« La meilleure contraception est celle que la femme choisit »

Dans quel contexte la pilule contraceptive a-t-elle été créée ?

La pilule est née dans les années 1950 aux États-Unis, sous l’impulsion de Margaret Sanger. Cette philanthrope, également féministe, voulait développer des méthodes contraceptives. Elle s’est associée à des financeurs et des scientifiques, dont Gregory Pincus, un biologiste qui étudiait la physiologie de la reproduction. Pincus est parti du constat suivant : une femme enceinte est noyée par les hormones fabriquées par son embryon et par elle-même. Son hypophyse perçoit ce niveau d’hormones très élevé et par conséquent ne déclenche plus l’ovulation. Il a alors eu l’idée de donner une dose d’hormones progestatives et œstrogéniques constante aux femmes pour empêcher une grossesse [les œstrogènes sont les hormones naturelles qui régulent le cycle menstruelle de la femme ; la progestérone est, elle, l’hormone féminine qui sert à préparer l’uterus pour une grossesse]. Les premiers tests ont été réalisés à Porto Rico.

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Faut-il arrêter la pilule ?
Cet article est tiré du numéro Faut-il arrêter la pilule ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE