Récit

Heureux qui comme Ulysse…

Lenteur excessive de la lumière du matin qui tarde à monter. Au café, le double express que l’on m’a servi est excellent, chose rare aux abords des gares. Le Havre se réveille sous un ciel plombé. On me demande si je désire un croissant. Je remercie poliment le cafetier, j’ai mal au cœur. Sans doute l’appréhension. Ce n’est pas la première fois que je me rends dans une maison d’arrêt pour animer un atelier d’écriture. Les détenus apprécient les rencontres avec les écrivains. La fondation qui m’envoie cette fois-ci m’a recommandé auprès du quartier des mineurs. Ce matin, je vois l’un des garçons. Je ne sais rien de lui. On m’a dit qu’on m’expliquerait son cas sur le chemin de la prison.

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Ailleurs, ça se passe comme ça Évaporation scolaire en ItalieSophie Gherardi
En finir avec l'échec scolaire
Cet article est tiré du numéro En finir avec l'échec scolaire
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE