Le ciné-club de Robert Solé

[Au pinceau]

Un conte aussi cruel était-il vraiment destiné aux enfants ? Popularisé par les frères Grimm, La Fille aux mains coupées est l’histoire d’un meunier ruiné qui se soumet à un terrible marché : en échange d’une montagne d’or, il vend sa fille au diable, puis se voit contraint d’amputer celle-ci des deux mains.

[Profitez des offres d'été pour vous abonner au 1]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète Les mains d’Elsa
Le ciné-club de Robert Solé [Au pinceau]Robert Solé
les mots pour le dire La mère du symboleAlain Rey
Le génie de la main
Cet article est tiré du numéro Le génie de la main
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE