Témoignage

C’est un métier que de ne rien faire, de rêver et de me réveiller avec quelques mots à compléter

Je suis né poétiquement en Belgique avec la pop des sixties mais j’ai été nourri par un catalogue de disques qui s’appelait Folkways, une véritable collection d’enregistrements traditionnels et contemporains de partout dans le monde. Dylan s’en est inspiré, même Woody Guthrie, qui était faussement hobo, itinérant et pauvre. Ils prônaient tous deux une chanson un peu ouvriériste, engagée. Depuis lors, je me suis juré de m’engager dans un récit crédible de portraits. Mes chroniques, ce n’est pas moi. Dylan, ses récits sont devenus autobiographiques, mais il a fait des chroniques comme Ballad of Hollis Brown. Est-ce une chanson engagée ? Non. C’est une chanson sur une banlieue infecte où les enfants ont du mal à sourire. Est-ce un engagement ? Non. C’est un récit.

[Profitez des offres d'été pour vous abonner au 1]

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Que dit la chanson de notre époque ?
Cet article est tiré du numéro Que dit la chanson de notre époque ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE