Extrait

Partie de campagne

Dans l’ombre © JC Lattès, 2011

Déjeuner avec un adversaire politique est un sport que j’avais appris à aimer.

D’abord parce que j’aimais bien manger. Mais surtout parce que j’ai très vite compris que, pour réussir en politique, il fallait aimer tout ce qui semble abominable à un esprit raisonnable. Qui pouvait se réjouir de déjeuner avec un type qu’il déteste ? Qui pouvait trouver sérieux de conclure un accord avec quelqu’un qui ne les respecte jamais ? Et qui pouvait passer plus de temps à lutter contre des gens du même bord qu’avec des gens du bord opposé ? Un homme politique. Ou pire, un apparatchik. 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
À quoi sert votre député ?
Cet article est tiré du numéro À quoi sert votre député ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE