Article

Mon Macron

Ma première rencontre avec Emmanuel Macron, c’était à Bercy où il décorait mon vieil ami Gilles Kepel. J’avais été frappé par l’aisance attentive avec laquelle le jeune ministre, dans son discours d’éloge, avait à cœur de cerner le profil de l’éminent islamologue. André Gide divisait le monde entre les subtils et les crustacés. Paul Morand, quant à lui, voyait l’espèce humaine partagée entre les modestes et les présidents. Par combinaison, disons que l’on avait affaire avec Macron à un président subtil.

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Au travail Monsieur le Président
Cet article est tiré du numéro Au travail Monsieur le Président
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE