Article

Paroles d’électeurs du Front National

Si renverser l’ordre social est la principale motivation qui a poussé plus de sept millions d’électeurs à porter Marine Le Pen au second tour de l’élection présidentielle, tous ces gens présentent cependant des profils bien différents et souvent contradictoires, avec en commun une forte défiance à l’égard du personnel politique et de l’Autre en général. Lorsque l’on n’a pas confiance en grand monde, on se choisit un pouvoir autoritaire pour encadrer tout cela. Mais un même bulletin de vote ne fait pas une famille unie. 

Au sein de l’électorat Le Pen, les petits derniers – les « dédiabolisés » de Marine – ne ressemblent pas beaucoup aux militants historiques du diable Jean-Marie.

Vincent, habitant d’un village des Alpes-Maritimes, était tout juste à la maternelle quand le FN accédait au second tour en 2002. Quinze ans plus tard, alors que la présence du parti d’extrême droite au second tour de l’élection présidentielle n’est même plus un choc ni même une surprise sur les plateaux de télévision, le jeune homme nous déclare que « l’idéologie de solidarité de Marine est particulièrement intéressante, presque humaniste ». Jolis yeux en amande, petit visage de jeune premier et large sourire naïf, le garçon salue en levant sa bière « l’idée de recours régulier aux référendums qui s’approche de la démocratie directe, la proportionnelle, la sécurité sociale pour les Français et la liberté totale d’expression que permettra Marine Le Pen ». 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le Pen aux portes du pouvoir
Cet article est tiré du numéro Le Pen aux portes du pouvoir
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE