Article

Le mensonge et la peur

Si Marine Le Pen est arrivée aujourd’hui au second tour, c’est aux immigrés, aux islamistes et aux terroristes (elle met tout le monde dans le même sac) qu’elle le doit. Retirez de son discours la litanie sur l’immigration responsable de tous les maux et sur l’islam que des terroristes utilisent pour commettre des massacres en son nom, il ne reste pas grand-chose dans son programme. Elle utilise ces deux thèmes pour faire peur, pour attiser les tensions et attirer vers son parti les Français qui sont un peu perdus. Des Français qui croient tout ce qu’elle dit. Ils sont tellement désespérés que la rhétorique de la répétition de slogans creux et surtout basés sur une analyse faussée leur donne le sentiment qu’ils seront sauvés en votant pour elle.

Son dernier discours électoral a été entièrement consacré au péril que constitue à ses yeux l’immigration. Elle ignore sciemment que l’écrasante majorité des immigrés en France sont des gens paisibles, qui travaillent, payent leurs impôts et ne sont en rien responsables de la montée du chômage ni de l’insécurité due au terrorisme islamique. Plus de onze mille médecins et professeurs de médecine issus du Maghreb travaillent dans les hôpitaux français. Autant sinon plus d’ingénieurs, de hauts diplômés venus d’autres pays contribuent au fonctionnement des secteurs importants de son économie. Sans parler des millions d’hommes et de femmes qui fournissent la main-d’œuvre essentielle pour la construction et pour d’autres secteurs vitaux de cette France qui ne se plaint pas de leur présence tant leur travail est d’une nécessité absolue.

Comme si elle l’avait rêvé, un attentat a été commis le jeudi 20 avril sur les Champs-Élysées. Revendiqué par Daech, il ne pouvait que profiter au Front national. La France a peur. Pas toute la France. Mais celle qui souffre des maux de la mondialisation, de la délocalisation des usines, du chômage qui ne cesse de progresser, celle qui est mal informée, mal considérée. Le Front national prétend qu’il pourrait résoudre ces problèmes. Comment ? En fermant les frontières, en expulsant certains immigrés, en quittant l’Europe et en rejetant l’euro. Tous les économistes sérieux ont démontré que ce programme, s’il était appliqué, serait la ruine de la France. Alors pourquoi les gens, de plus en plus de gens, font-ils confiance à Marine Le Pen ? Elle joue sur les angoisses et les peurs des familles. Elle attise le racisme et compte sur l’ignorance pour arriver au pouvoir.

Marine Le Pen considère les enfants issus de l’immigration qui sont de nationalité française comme des immigrés, des étrangers. Elle ne reconnaît pas leur identité française. Après que Mohamed Merah eut perpétré des attentats, tuant des soldats et des enfants juifs, elle avait fait un discours où elle disait : « Combien de Mohamed Merah dans les bateaux, dans les avions qui arrivent chaque jour en France remplis d’immigrés ? » Elle a ensuite traité de « gangrène » cette population dont elle donne une image d’« envahisseurs ».

Si cette fois-ci la France échappe à la dictature d’une extrême droite qui tient un double discours – des paroles apaisantes officiellement, mais des pratiques xénophobes et racistes chez certains militants –, le Front national parviendra évidemment au pouvoir à la prochaine échéance, en 2022, si la gauche n’a pas été réparée et si la droite républicaine n’a pas réglé ses problèmes de morale et d’intégrité. C’est la faillite des partis traditionnels qui a facilité la montée du Front national, assis aujourd’hui sur une montagne de mensonges, de haine et de ressentiment. 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire