Article

L’écologie, nouvelle frontière

Dans cette campagne présidentielle, alors que la droite joue la carte du marché libéral, de l’identité et des boucs émissaires, la gauche se focalise sur une vision écologique du monde. « C’est un grand changement », estime Daniel Boy, directeur de recherche émérite au CEVIPOF (Centre de recherches politiques de Sciences Po). « Depuis les années 1970, la gauche sécessionniste sous-traitait l’écologie aux Verts, explique-t-il.

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La gauche peut-elle espérer ?
Cet article est tiré du numéro La gauche peut-elle espérer ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE