Article

Kagamé le « méchant » ougandais

À l’âge de quatre ans, Paul Kagamé est parti en exil en Ouganda et n’est revenu au Rwanda que vingt-neuf ans plus tard. Il est évidemment plus ougandais que rwandais. Il n’a pas été un enfant modèle et n’a pas laissé de souvenirs impérissables. Le petit Paul était surnommé Kagome, c’est-à-dire le méchant. Mis à la porte de l’école, la rue était devenue son domaine. Il y survivait de petits trafics…

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

 
[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
France-Rwanda : la contre-enquête
Cet article est tiré du numéro France-Rwanda : la contre-enquête
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE