Grand entretien

« La pression de l’hôpital est reportée sur les infirmières »

Entretien

Les infirmières alertent régulièrement l’opinion et les pouvoirs publics sur leur désarroi. Pour quelles raisons de fond ?

Deux constats en préambule. D’abord, les infirmières sont vraiment formidables. Ensuite, notre système hospitalier fonctionne plutôt bien. Pour en avoir audité plusieurs à l’étranger – en Irlande, en Grèce ou aux États-Unis –, je préférerais être soigné dans un hôpital français plutôt que dans un hôpital américain, même si notre système est devenu compliqué. 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Soigne et tais-toi
Cet article est tiré du numéro Soigne et tais-toi
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE