Parti pris

Le paradoxe et la révolution

C’est un paradoxe bien partagé à droite. Tous les candidats de la primaire affichent leur volonté de réduire le nombre de fonctionnaires tout en réclamant plus de policiers, de militaires, de magistrats, de gardiens de prison et, bien sûr, d’infirmières. On écoute d’une oreille distraite ce discours brouillé, puis on s’interroge : comment s’y prendraient-ils pour résoudre cette contradiction ? 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le chiffre de Jean Viard Calculs politiquesBruno Cautrès
Primaire :
faites vos jeux !
Cet article est tiré du numéro Primaire : faites vos jeux !
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE