Point de vue

Comment contrôler le pire des déchets

Le 20 mars 2010, le catamaran Plastiki met les voiles pour un trajet de 10 000 milles nautiques de San ­Francisco à Sydney. Ce qu’il y a de magnifique, c’est que ce navire est constitué de 12 500 bouteilles en plastique. David de Rothschild, qui mène l’expédition, a eu l’idée de ce voyage après avoir lu un rapport des Nations unies de 2006 affirmant que la pollution – et en particulier les déchets plastique – menaçait sérieusement les océans de la planète.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Un continent en pointilléLoup Wolff
Alerte - Le plastique serial killer des océans
Cet article est tiré du numéro Alerte - Le plastique serial killer des océans
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE