Récit

Plongée dans la mappe

« La Mappe est l’ensemble des relations de toutes les personnes sur Terre. Il y en a une seule et elle comprend tout le monde. Donc toi. Personne ne la possède mais chacun la construit, à chaque seconde. Ce que Facebook essaie de faire, c’est de la modéliser, de faire miroir au monde réel pour en dresser la carte. Continûment », m’avait dit Mark dans un sourire, juste avant que je plonge. « Va te chercher maintenant. Trouve ta propre mappe, celle de tous tes liens, celle que le simulateur va te tracer dans l’espace, physiquement, avec la totalité de ce que tu as écrit, dit, filmé, acheté et aimé depuis que tu es né au réseau.

Et reparcours-les un par un. Ressens ces liens comme ta mémoire unique, fais le chemin. Comprends-toi. Lorsque tu auras tout revécu, tu sauras qui tu es, enfin. Grâce à nous… Alors seulement Facebook effacera tout, et te redonnera la totalité de ton identité. Tu seras à nouveau libre et vierge. À nouveau seul. »

Est-ce qu’il disait la même chose à tous ? Avec la même solennité glacée ? À tous ceux qui comme moi voulaient accéder à leur graphe social intégral, voulaient enfin voir et vivre, grâce au simulateur, ce que trente ans d’existence numérique avaient construit. Une image enfin lucide de mon Moi ? La révélation ultime de ce que j’étais devenu ? Hum…

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Facebook est-il notre ami ?
Cet article est tiré du numéro Facebook est-il notre ami ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE