Article

Le rêve d’union n’a jamais été aussi près d’advenir

Les débats autour de l’identité nationale depuis 2007 et du mariage pour tous en 2012 ont mis au jour des liens étroits entre la droite classique et une galaxie de mouvements plus radicaux, qui n’appartiennent pas pour autant au Front national. Comme souvent dans la vie politique française, il faut remonter au tout début des années 1980 pour entrevoir le moment où ces relations se tissent et s’organisent. Après l’alternance de 1981, la nouvelle opposition, assommée par la défaite, peine à se ressaisir. Une poignée de ses sympathisants et de ses cadres tentent d’organiser une contre-offensive intellectuelle face au gouvernement « socialo-communiste ». Leurs noms : Alain de Benoist, Louis Pauwels, Patrice de Plunkett, Jean-Claude Valla, Patrick Buisson, Gérard Longuet, Jean-Yves le Gallou, Alain Griotteray, ou encore Philippe de Villiers.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les forces cachées de la droite
Cet article est tiré du numéro Les forces cachées de la droite
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE