Grand entretien

« Il faut privilégier les solutions collectives »

Les particules fines, issues du trafic automobile, du chauffage et de l’industrie, font partie des contaminants de l’air les plus préoccupants. L’appareil respiratoire est leur porte d’entrée dans l’organisme. Elles pénètrent d’autant plus profondément qu’elles sont fines. Leur composition est complexe avec un cœur carboné associé à des métaux et des composés carbonés organiques, comme les hydrocarbures polycycliques, qui sont à l’origine de lésions de l’organisme.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La voix du poète TalismanLouis Chevaillier
Dernières nouvelles de l'air
Cet article est tiré du numéro Dernières nouvelles de l'air
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE