Le mot de...

[Lexique]

Désert. Océan de sable. C’est un lieu inhabité, aride, rude, brûlant, démesuré, sauvage, effrayant. C’est le lieu de l’aventure et de l’épreuve, de la solitude volontaire, de la rencontre avec le Créateur, de l’épanouissement et de la liberté.

Mirage. Phénomène optique qui produit l’illusion d’une nappe d’eau s’étendant à l’horizon. Dans Tintin au pays de l’or noir, Dupont et Dupond, à bord d’une jeep, jurent de ne plus se faire avoir : croyant approcher d’un mirage, ils se retrouvent à demi noyés dans un lac. Moralité : on a intérêt à se méfier de la réalité, qui sait se déguiser en fiction.

Oasis. Point d’eau au milieu des sables. Le contraire d’une île. Mais que faut-il entendre, alors, par île déserte ?

Sable. « Il était mince, il était beau… » Édith Piaf a cru que son légionnaire « sentait bon le sable chaud ». C’était certainement une erreur : cet ensemble de petits grains minéraux écrasés de soleil et privés de bactéries n’a pas d’odeur. On s’en sert d’ailleurs pour fabriquer des flacons de parfum qui doivent être inodores.

Sirocco. Vent subsaharien engendré par un axe dépressionnaire. C’est sans doute pour cela qu’il atteint régulièrement la France.

Traversée du désert. Ne se fait pas en caravane. Le dirigeant qui est privé du pouvoir pour une longue période se retrouve généralement seul. Rien ne sert de crier dans le désert : les foules sont absentes. L’intéressé a tendance à ruminer, comme le chameau, mais ses bosses à lui, nées des coups qu’il a pris, ne l’empêchent pas d’avoir soif. Et très faim aussi.  

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire