Parlons philo

Devenir MOI

– Vous parlez comme un philosophe. 
– Oui je suis, ou plutôt j’étais un philosophe qui répondait au nom de Gilles Deleuze. Mais vous dire qui j’étais… Je crois au secret, c’est-à-dire à la puissance du faux, plutôt qu’aux récits qui témoignent d’une déplorable croyance en exactitude et vérité. Vous savez, vous, qui vous êtes ?
– Je ne sais pas qui je suis, mais je sais ce que je ne suis pas. Je ne suis pas un homme. 
– Contre ceux qui pensent « je suis ceci, je suis cela », et qui pensent encore ainsi de manière psychanalytique, il faut penser en termes incertains, improbables : je ne sais pas ce que je suis… Le problème n’est pas celui d’être ceci ou cela dans l’homme, mais plutôt d’un devenir inhumain, d’un devenir universel animal : non pas se prendre pour une bête, mais défaire l’organisation humaine du corps, traverser telle ou telle zone d’intensité du corps, chacun découvrant les zones qui sont les siennes, et les groupes, les populations, les espèces qui les habitent…

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Sexualité : et vous, quel est votre genre ?
Cet article est tiré du numéro Sexualité : et vous, quel est votre genre ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE