Point de vue

Dangers et promesses

J’ai commencé à m’intéresser à l’économie du partage en 2009. À l’époque, un article publié dans l’ex-revue américaine Worldchanging fait état d’entreprises concurrentes dans le secteur des technologies mobile vertes ayant décidé de travailler ensemble. Mutuellement convaincues de la nécessité de lutter contre le changement climatique, elles savent qu’il n’y a pas de temps à perdre et entrent dans une forme de « collaboration radicale » ! Il ne s’agit pas d’une simple posture de « coopétition » (concept développé par deux chercheurs allemands dans les années 1990 pour qualifier des stratégies mises en place pour faire des économies d’échelle), mais bien d’un désir de favoriser un écosystème de partage de connaissances et de compétences qui permettent l’émergence de l’innovation – cette dernière pouvant venir des collaborateurs comme des clients.

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Le chiffre de Jean Viard Une immense révolutionJean Viard
Êtes-vous Uber ou Blablacar ?
Cet article est tiré du numéro Êtes-vous Uber ou Blablacar ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE