Contrepied

Une agence aveugle et sourde

L’agence Frontex a été créée pour assister les États membres de l’Union européenne (UE) dans leur lutte contre l’immigration irrégulière. Bien que son budget, comme les moyens matériels mis à sa disposition, aient connu une croissance exponentielle en douze ans, force est de constater qu’elle a failli à sa tâche, puisque le nombre de franchissements irréguliers des frontières européennes n’a jamais diminué depuis sa création en 2004. C’est même le contraire : Frontex estime qu’un million de migrants auraient pénétré illégalement en Europe en 2015, chiffre record depuis qu’elle existe – cela représente plus que le total cumulé des six années précédentes. 

 

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Méditerranée, la vie à pile ou face
Cet article est tiré du numéro Méditerranée, la vie à pile ou face
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE