Reportage

Les missions de Frontex

BRUXELLES. Depuis 2015 et l’arrivée massive de migrants sur les côtes grecques et siciliennes, Frontex, l’agence européenne responsable de la coordination des activités de surveillance des frontières extérieures de l’Union européenne (UE), est sous tension : on lui reproche soit d’être trop sécuritaire et de réprimer à tout-va, soit de faire de -l’assistanat humanitaire. Toujours trop ou pas assez. 

Fondée en 2004, Frontex assure trois missions principales : la lutte contre la criminalité (et les passeurs), la protection des frontières et le sauvetage des victimes de la traite humaine. Installé en Pologne, à Varsovie, son siège abrite 300 fonctionnaires. Son budget, qui était à l’origine de 6,3 millions d’euros, a augmenté de manière régulière pour atteindre 88 millions d’euros en 2010 et 143 millions l’année dernière.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Méditerranée, la vie à pile ou face
Cet article est tiré du numéro Méditerranée, la vie à pile ou face
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE