Le mot de...

[Brouillage]

– Les jeunes, les jeunes… C’est quoi, un jeune ?

– C’est quelqu’un qui n’est pas vieux.

– Et un vieux, alors ?

– Ça n’existe plus. Il y a des seniors, des aînés, des retraités, même de jeunes retraités… Tout change. Par exemple, on devient adolescent de plus en plus tôt. Avez-vous l’occasion de voir des films « déconseillés aux moins de 12 ans » ? Déconseillés, mais pas interdits : il faut croire que beaucoup d’enfants de cet âge sont parfaitement capables d’assister à des scènes de torture ou d’apprécier des accouplements torrides. 

– Ils deviennent donc adultes plus vite ?

– Ah non, c’est le contraire. Regardez tous ces jeunes d’une vingtaine ou même d’une trentaine d’années, ces Tanguy, qui ne parviennent pas à quitter le domicile familial. Le syndrome de Peter Pan, l’enfant qui refuse de grandir… La génération montante est sur une mauvaise pente.

– Si je comprends bien, on devient adolescent de plus en plus tôt, mais adulte de plus en plus tard.

– Ce n’est pas si simple. Vous oubliez les adulescents : ces quinquados qui adoptent la mode vestimentaire et les tics de langage de leurs enfants ; ces sexados qui se déplacent en trottinette, adorent le rap ou collectionnent les ours en peluche. 

– Ce n’est plus le choc, mais le brouillage des générations.

– Il est essentiel aujourd’hui de ne pas faire son âge, de vieillir jeune. 

– Vous parliez de trottinette. Mais je constate que les baby-boomers prennent beaucoup l’avion : ce sont les principaux clients des tour-opérateurs.

– Ils ont raison. Les voyages forment la jeunesse. 

[…]
Haut de page

Tous les numéros du 1

Sommaire