Parlons philo

Like freedom

– C’est gratuit, non ?
– Vous savez ce qu’on dit. Si c’est gratuit, vous êtes le produit.
– Comment ça ?
– Rien n’est gratuit ici. Jamais. Les créateurs d’Internet prônaient liberté et gratuité. La gratuité est restée. Mais la liberté, c’est fini. Vous y renoncez un peu plus à chaque fois que vous cliquez. Démonstration ? Sur Facebook, vous visitez souvent le profil de cette femme, très jolie d’ailleurs, sans oser la liker. J’en déduis que vous êtes amoureux. Et timide. Vous visitez souvent les pages de ceux qui la likent, plus particulièrement les hommes, j’en déduis que vous êtes jaloux. Et vraiment très amoureux. Vous avez été amis, puis vous l’avez supprimée, puis amis à nouveau, puis elle vous a supprimé. J’en ­déduis que c’est une histoire passionnée, qui n’est probablement pas finie, car elle aussi visite ­souvent votre profil.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
Les chiffres déchiffrés Prolifération numériqueLoup Wolff
Internet, comment échapper à Big Brother
Cet article est tiré du numéro Internet, comment échapper à Big Brother
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE