Parlons philo

Une nuit au Panthéon

– À quoi tu rêves, Voltaire ?
– Et toi, Jean-Jacques ? 
– À rien. Enfin, si. Je me dis que si on rêve, c’est qu’on dort. Et que si on dort, on devrait finir par se réveiller. Non ?
– J’aime bien ton tombeau. En bois sculpté, faussement modeste, avec cette vanité qui n’appartient qu’à toi.
– Merci. Alors que toi, tranquillement immodeste, en majesté sur ton trône avec ton petit sourire en coin. Ta statue te va comme un gant de marbre.
– Pauvre Rousseau. Tu te rêvais sauvage, et tu finis couvert d’honneurs… Quelle ironie.
– Tout de même, nous mettre face à face pour l’éternité… Quelle cruauté.

[…]

Pour continuer votre lecture, inscrivez-vous ci-dessous.
Sans aucun engagement.

  • Inscrivez-vous sur cette page 
    sans aucun engagement
  • Accédez immédiatement à tous les 
    contenus du 1 en ligne pendant 7 jours
  • Mercredi prochain, recevez le nouveau 
    numéro dans votre boîte aux lettres

Tous les numéros du 1

Sommaire
La France  fait-elle  encore  rêver ?
Cet article est tiré du numéro La France fait-elle encore rêver ?
Le 1 est vendu en kiosques et en librairie (2,80€)
Une aventure éditoriale farouchement indépendante

Inscrivez-vous en quelques clics
Recevez gratuitement le prochain numéro chez vous 
Accédez dès maintenant à l'ensemble des contenus en ligne pendant 7 jours

 

à partir de 9€/mois

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE