Témoignage

Lignes d'horizon

Le regard de l’anthropologue

Parce qu’elle interroge les fondements, les structures, les racines de mondes différents, l’anthropologie porte sur l’actualité un regard qui met en perspective. Parce qu’elle rend étrange ce qui est familier et compréhensible ce qui paraît étrange, elle questionne les évidences : la politique, les relations familiales, les échanges, la façon d’appréhender la « nature », le sport, les modes d’organisation collective, tous ces sujets sont repris, discutés, décalés pour être rendus plus clairs.

Ainsi, j’ai interrogé dans mon travail de recherche ce qu’est une équipe nationale dans le sport. Derrière l’apparente similarité des équipes qui s’alignent au coup d’envoi, il y a une différence profonde dans le rapport à la nation. L’équipe est parfois une assemblée de villages, et chacun représente d’abord celui d’où il vient, avant la nation elle-même ; elle est le symbole d’une unité collective qui gomme les différences, parfois après de longues séparations entre communautés ; elle incarne des divinités locales, que l’on célèbre en dansant avant le coup d’envoi ; elle reprend un style de liberté et de fête, et le stade est un lieu de fierté exubérante ; elle montre une organisation sobre et efficace ; elle rassemble des communautés émigrées et locales, avec toutes les problématiques que cela comporte. Au-delà du tableau des médailles, les grandes compétitions sportives mettent en jeu tous ces collectifs représentés internationalement.

Du sport aux laboratoires des biologistes, du Groenland à l’Amazonie, nous inviterons les anthropologues à nous apporter les enseignements qu’ils ont tirés de leurs travaux de terrain.  Que disent-ils de nos pratiques ? Avec humour, douceur, colère ou passion, ils nous raconteront la manière dont s’inventent d’autres façons de s’organiser, de chanter, de voir le monde. « Est-ce ainsi que les hommes vivent ? » se demandait Louis Aragon, et nous sommes, à sa suite, toujours étonnés et curieux de l’infinie capacité des hommes à créer des formes nouvelles d’existence. Chaque semaine dans le 1, nous essaierons de replacer l’actualité dans ce mouvement propre au monde des humains. 

Tous les numéros du 1

Sommaire

POUR ACCÉDER À LA VERSION DU JOURNAL EN LIGNE