Nous avons enregistré pendant cette période de confinement quatre morceaux avec ma compagne violoniste Mirabelle Gilis dans notre cabane du Nord-Finistère, au bout du monde. Jamais de la vie nous n’aurions pensé créer ce duo, c’est même plutôt une idée qui nous aurait fait rire ! Mirabelle est musicienne, ça ne lui était pas passé par la tête jusqu’à présent de chanter. Nous avons fait l’expérience inédite d’une indépendance absolue pendant la création, à tous les niveaux, y compris celui des avis et des opinions, car il n’y avait pas d’autres oreilles que les nôtres. C’est du punk ! Cet esprit que j’aime du do it yourself. Au départ, les contraintes étaient telles qu’on n’aurait pas imaginé pouvoir faire un enregistrement professionnel dans une cabane en bois. Dans cette période de « relâchement », Mirabelle s’est mise à travailler comme une dingue pour apprendr

Vous avez aimé ? Partagez-le !