C’est le prince héritier prussien qui l’écrit à l’issue de la Première Guerre mondiale : « Si nous avions eu un Clemenceau, nous n’aurions pas perdu la guerre. » C’est tout dire en peu de mots. Appelé au pouvoir fin 1917 alors que tout semblait perdu, le Tigre a su conduire la France à la victoire.

Rien n’était acquis. L’année avait marqué les esprits par une longue suite de drames. La grande offensive militaire du Chemin des Dames, en avril, avait viré à la tragédie. Puis l’armée avait

Vous avez aimé ? Partagez-le !