En affirmant, jeudi 12 mars, que la France affrontait « la plus grave crise sanitaire » qu’elle ait connue depuis un siècle, Emmanuel Macron a livré une partie de la vérité. Car cette crise, de dimension mondiale, peut se lire à au moins trois niveaux. Crise sanitaire, donc, dont on peut déjà pressentir qu’elle sera longue et éprouvante. La litanie des chiffres et les cris d’alarme des scientifiques ont ramené à la raison ceux qui ne voulaient voir dans le coronavirus qu’une « grippette » qui toucherait une poignée de sén

Vous avez aimé ? Partagez-le !