Chaque mercredi,une question d’actualité,plusieurs regards
N°137

11 janvier 2017

Sommaire
Édito

Gauche : ce que dit Taubira


À la veille du premier débat de la primaire de la Belle Alliance populaire, le 1 dresse un état des lieux de la gauche et de ses perspectives autour d’un grand entretien avec Christiane Taubira. L’ancienne garde des Sceaux déplore que la gauche se soit soumise à « l’hégémonie culturelle de la droite », au point de buter aujourd’hui « sur ses propres renoncements ». Avec la langue directe et percutante qui la caractérise, elle presse sa famille politique d’exprimer une vision claire, tant en matières régaliennes et sociales, qu’au sujet de l’Europe et des affaires internationales.

un débat sans cesse repoussé

Nul n’aura sans doute mieux incarné le socialisme que Pierre Mauroy dont la place et le rôle à la tête du premier gouvernement de gauche de la Ve République mériteraient d’être reconsidérés tant ils furent grands. Il réussit, en effet, ce miracle de concilier ses convictions avec les exigences et les contraintes du pouvoir, d’adapter ses rêves à la réalité d’un monde qui entrait en mutation. Il en pressentait, d’ailleurs, les menaces pour sa famille politique qu’il voyait avec lucidité se couper déjà de l’électorat populaire. Un constat qu’il résumait en une simple phrase : « Nous ne faisons plus les cages d’escalier. Nous les avons abandonnées au Front national. »

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

LE 1 est un nouveau journal
payant et sans publicite
Donald à la Maison Blanche

Pour lire la suite ...
...et le découvrir

Inscrivez-vous gratuitement


Denis Jeambar

Autres articles parus dans le 1

À LIRE ÉGALEMENT

Tous les numéros du

Pas encore abonné ? Cliquez ici