Chaque mercredi,une question d’actualité,plusieurs regards
N°135

21 décembre 2016

Sommaire
Édito

C'était Alep


Dans ce numéro double exceptionnel, l’équipe du 1 rend hommage à Alep, cette ville martyre au passé millénaire. Sans rien oublier des brûlures du présent ni des splendeurs anciennes, lorsque le nom d’Alep était synonyme, sous l’Empire ottoman, d’un cosmopolitisme assumé. Le retour d’une histoire tragique est ici analysé par les meilleurs spécialistes et connaisseurs de cette ville-carrefour, capitale économique de la Syrie, victime des ravages d’une guerre civile totale.

Vie et mort d'Alep libre

Cet article a été rédigé avant la reddition des rebelles.

Alep est une des plus anciennes cités de l’humanité. La tradition arabe fait dériver son nom (Halab) du lait (halib) qu’Abraham y aurait offert aux habitants durant son errance hors de Mésopotamie. Tour à tour assyrienne, chaldéenne, perse, grecque, romaine et byzantine, Alep est conquise par les Arabes en 637. La mosquée que les Omeyyades édifient à leur gloire coexiste jusqu’aux croisades avec la cathédrale Sainte-Hélène.

C’est que la vocation de carrefour d’Alep nourrit la vitalité de sa diversité. Principal point d’appui de l’Empire ottoman en Orient arabe, Alep voit s’ouvrir au XVIe siècle les consulats de France, de Venise et d’Angleterre. 

[Pour lire la suite de l'article, vous pouvez vous inscrire ci-dessous ou vous abonner]

LE 1 est un nouveau journal
payant et sans publicite
Banlieues : retour sur un apartheid

Pour lire la suite ...
...et le découvrir

Inscrivez-vous gratuitement


Jean-Pierre Filiu, historien

Autres articles parus dans le 1

À LIRE ÉGALEMENT

Tous les numéros du

Pas encore abonné ? Cliquez ici